Actus Navya part à la conquête de l’Asie-Océanie

Navya part à la conquête de l’Asie-Océanie

Le constructeur de navettes autonomes a officialisé sa collaboration avec le Royal Automobile Club. Ce dernier s’est engagé à déployer les productions de Navya en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Asie du Sud-Est.

Les expérimentations ont connu une fin glorieuse. Le Royal Automobile Club a confirmé son intérêt pour les navettes autonomes de Navya et vient de s’engager à prendre en charge leur développement territorial. C’est ainsi que les véhicules français vont trouver des missions de transport en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Asie du Sud-Est.

Il aura fallu moins d’un an pour parvenir à cet accord entre les deux partis. Il faut remonter à août 2016 pour trouver traces des premières concrétisations. A cette époque, le RAC accuse réception des navettes Arma qu’il destine à un test grandeur nature à Perth, en Australie, sous le nom de « RAC Intellibus », avec le soutien du Gouvernement de l’Etat d’Australie occidentale.

« Chaque aspect du projet a pour objectif d’optimiser notre expérience et notre compréhension de la technologie sans conducteur, a déclaré, convaincu, Terry Agnew, le P-dg de RAC Group. Nous poursuivons nos propres essais en Australie occidentale, tout en participant également à un certain nombre de groupes de travail nationaux et à des initiatives de recherche« .

Le volume de navettes de Navya n’a pas été communiqué, mais les premières informations laissent comprendre que le RAC va constituer une équipe dédiée aux véhicules autonomes. Elle identifiera et évaluera le potentiel des projets, assurera la cartographie des sites et transmettra les connaissances utiles aux clients.

SOurce : www.journalauto.com

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.