Actus Développement du protectionnisme tarifaire en Inde

Développement du protectionnisme tarifaire en Inde

Dans le but de réduire les importations tout en stimulant la production nationale, la Ministre indienne des Finances Nirmala Sitharaman a proposé d’augmenter les droits de douane sur plus de 70 articles dans le budget 2019-20. Traditionnellement, les gouvernements ajustent les droits de douane pour protéger l’industrie nationale et parfois pour permettre des importations de matières premières moins chères afin de stimuler le secteur manufacturier. Dans le cas de l’Inde, il s’agit plutôt d’un ajustement des droits de douane « pour assurer des conditions de concurrence équitables à l’industrie nationale ».

« En ce qui concerne les douanes, mes propositions visent à sécuriser nos frontières, à accroître la valeur ajoutée nationale grâce à la fabrication en Inde, à réduire la dépendance à l’égard des importations, à protéger le secteur des petites et moyennes entreprises, à promouvoir les énergies propres ».

Afin de protéger certains secteurs économiques, les droits de douane de base sont augmentés sur des produits tels que les noix de cajou, le PVC, les revêtements de sol en vinyle, les carreaux, les accessoires métalliques, les supports pour meubles, les pièces automobiles, certains types de caoutchouc synthétique, les plaques de marbre, les câbles en fibre optique, les caméras CCTV, les caméras IP et les enregistreurs vidéo numériques et réseau. En outre, les exonérations des droits de douane sur certains articles électroniques qui sont actuellement fabriqués en Inde sont retirées.

De plus, les exemptions fondées sur l’utilisation finale pour la stéarine de palme, les huiles grasses et les exemptions pour divers types de papiers sont également retirées. Pour encourager l’industrie nationale de l’édition et de l’imprimerie, des droits de douane de 5 pour cent sont imposés sur les livres importés.

Abhishek Jain, associé fiscal, EY India, a déclaré : « L’augmentation des droits de douane sur divers produits importés par l’industrie automobile devrait contribuer à promouvoir la fabrication de ces produits en Inde, mais pourrait avoir un impact négatif sur le marché automobile déjà atone ; l’augmentation des droits de douane pour l’importation de véhicules entièrement construits devrait également contribuer à stimuler la fabrication de ces voitures en Inde… ».

« …l’augmentation du taux de douane sur divers biens destinés à l’industrie électronique, tels que les unités intérieures et extérieures de systèmes de climatisation split, etc. encouragerait également la fabrication nationale de ces biens.

Source : zeebiz

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.