Actus ManoMano développe à l’export ses 1800 marchands

ManoMano développe à l’export ses 1800 marchands

ManoMano, le leader européen du bricolage et jardinage en ligne, marque une nouvelle étape dans sa stratégie de conquête européenne, avec l’ouverture de son premier entrepôt à l’international, en Espagne.

Créé en 2013 par deux français, Christian Raisson et Philippe de Chanville, ManoMano  est une place de marché de bricolage et de  jardinage qui a généré en 2018 420 Millions d’euros de volume d’affaires grâce à 1800 marchands présents sur sa marketplace. Après le lancement, en octobre 2018 en France, de son service logistique Mano Fulfillment, la marketplace continue de déployer sa stratégie de services aux marchands, et de garantir une meilleure expérience client, toujours avec l’ambition de devenir le géant du e-commerce européen dans son domaine.

L’idée est de libérer les marchands de leur contraintes logistiques en leur proposant d’externaliser l’expédition dans les Hubs de ManoMano et d’optimiser la relation clients en la maîtrisant mieux.

Le stockage, la préparation des commandes et leurs expéditions, ainsi que le service après-vente sont assurés par la plateforme. Ainsi, Mano Fulfillment neutralise la principale contrainte des artisans et professionnels du bâtiment : la livraison d’objets lourds et volumineux, en étant le seul acteur de sa verticale à pouvoir livrer des produits pesant jusqu’à 500 kg. Mano Fulfillment est également la promesse d’une visibilité privilégiée pour les marchands sur ManoMano.fr où les produits sont mis en avant sous le label *Bingo.

ManoMano entend poursuivre sa conquête de l’Europe en élargissant son service logistique à l’Espagne qui voit une croissance à trois chiffres avec 34m€ de ventes réalisé en 2018.

L’idée pour la plateforme est d’accompagner ses partenaires vendeurs  vers l’internationalisation.
Depuis la création de sa marketplace fermée, travailler de concert avec ses partenaires en les accompagnant dans leur croissance est au coeur de la stratégie de ManoMano. En élargissant le service Mano Fulfillment à l’Espagne, l’acteur entend faciliter les échanges commerciaux de ses marchands en Europe.

Dynamiser ses marchands en les emmenant à l’international
Ainsi, une panoplie d’outils, difficile à mettre en place pour de petits acteurs indépendants, est mise à leur disposition et leur offre les armes nécessaires à la pénétration de nouveaux marchés : la traduction de leur catalogue, un service client dédié, ainsi qu’un contrôle qualité opéré par ManoMano en cas de retours de produits aux marchands.
En prenant en charge le stockage, la logistique et le service-après vente de ses marchands, ManoMano offre des opportunités transfrontalières à ces cinq pays qui pourront désormais vendre en France et en Espagne.

“D’ici fin 2020, ManoMano entend dynamiser la croissance de ses marchands européens en leur permettant de réaliser entre 200 et 300 millions d’euros de volume d’affaires, en dehors de leur pays d’origine, via un véritable réseau international”, assurent Christine de Wendel, COO de ManoMano.
En s’associant à Katoen Natie, situé près de Tarragone en Espagne, qui possède une expérience logistique pointue dans le secteur du bricolage, ManoMano entend bien y reproduire le succès rencontré auprès de ses marchands français.

Après une levée de fonds de 110 M€ en avril 2019, dédiée notamment à la poursuite de son développement à l’international et de ses services aux marchands, ManoMano a pour objectif que 33% de son CA soit réalisé a l’export en 2019.
Pour la scale-up en hypercroissance, se développer à l’échelle européenne est en effet primordial. Face aux géants chinois et américains de l’e-commerce, ManoMano entend se positionner le plus rapidement possible sur un marché valorisé à plus 400 milliard d’Euros, à l’échelle européenne. ManoMano souhaite ainsi que l’ensemble de ces pays puissent suivre, rapidement, la trajectoire de la France.

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous