253 - Janvier-Fevrier 2020 Faillites en série dans l’industrie laitière aux Etats-Unis

Faillites en série dans l’industrie laitière aux Etats-Unis

La baisse de la consommation de lait liquide et les marques distributions plombent les grands acteurs industriels.

Une consommation en baisse, des éleveurs moins nombreux… le secteur du lait de consommation traverse une grave crise aux Etats-Unis. C’est ce dont témoigne, début janvier, la mise sous protection de la loi des faillites (chapter 11) de Borden Dairy (3 300 salariés, 1,18 milliard de dollars de chiffre d’affaires). Ce groupe, basé à Dallas, est un des gros acteurs du secteur aux Etats-Unis. Il a vu son chiffre d’affaires baisser de 15% au premier semestre. Comme ses concurrents, il fait face à la désaffection progressive des Américains pour le lait liquide alors que les autres produits laitiers, fromages ou yaourts continent pour leur part de progresser. Le lait de vache est aussi de plus en plus concurrencé par les boissons végétales à base de soja, de riz ou d’amande ou encore des produits de niche comme le lait de chèvre. Par ailleurs les marques de distribution, notamment Walmart prennent une part croissante sur le marché. Pour rappel, la consommation de lait liquide per capita aux Etats-Unis s’élève environ à 70 litres par an à comparer à 50 litres en France.

La cessation de paiement de Borden Dairy fait suite à celle d’un de ses principaux concurrents, Dean Foods. Plombé par une lourde dette, celui-ci qui exploite une soixantaine de laiteries et 5 000 camions de livraison réfrigérés s’est déclaré sous « chapter 11 » en novembre 2019. Le groupe avait supporté 126 millions de dollars de pertes au premier semestre 2019 pour 3,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires.
A eux deux, Dean Foods et Borden Dairy contrôlent 13,5% du marché du lait liquide aux Etats-Unis. Dean Foods pourrait être racheté par Dairy Farmer la première coopérative laitière du pays.

Pierre-Olivier ROUAUD

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous