Actu du jour Projets d’investissement dans les ports en Iran

Projets d’investissement dans les ports en Iran

Le secteur privé a signé des projets d’investissement d’une valeur de 407 millions de dollars avec les Ports et l’Organisation Maritime des Ports d’Iran (OMP) pour le développement des ports iraniens au cours des 10 mois précédant le 20 janvier, selon un fonctionnaire de l’OMP Hossein Sadeqinejad. Le montant des investissements progresse de 54% sur une base annuelle. Ces investissements seront affectés à la construction et à l’exploitation d’un quai, à la construction d’un terminal ferroviaire mécanisé pour le transport des minéraux et d’un grenier à blé mécanisé, à la création de voies de transport pour les produits pétroliers, à l’amélioration des services techniques, à l’installation d’usines dans les ports de Chabahar, Shahid Rajaee et Imam Khomeini. Les dernières données de l’OMP montrent que 105 millions de tonnes de marchandises ont été chargées et déchargées dans 21 ports commerciaux iraniens au cours des neuf premiers mois de l’année iranienne en cours (21 mars – 21 décembre), soit une augmentation de 1,1% par rapport à la période correspondante de l’année dernière. 71,8 millions de tonnes de marchandises non pétrolières ont été chargées et déchargées dans les 21 ports commerciaux iraniens, en stagnation par rapport à l’année précédente. Les 34 millions de tonnes restantes concernaient les produits pétroliers, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente. Le chargement et le déchargement des conteneurs ont diminué de 41,61 % pour atteindre 998 820 TEU. Plus de 53,56 millions de tonnes de marchandises ont été exportées et près de 23,28 millions de tonnes ont été importées au cours de la période de huit mois, soit une croissance de 11,35 % et 10,29 % respectivement par rapport à la même période de l’année dernière. Au total, 3,1 millions de tonnes de marchandises ont transité par ces ports au cours de la même période, soit une baisse de 43 % par rapport à l’année précédente. Les 21 ports à l’étude comprennent les ports d’Abadan, Imam Khomeini, Bushehr, Khorramshahr, Genaveh, Bandar Lengeh, Chavibdeh, Arvandkenar, Charak et Dayyer situés sur les côtes du Golfe Persique, Shahid Rajaee, Shahid Bahonar, Qeshm et Tiab à l’embouchure du détroit d’Ormuz, Jask et Chabahar sur les côtes de la mer d’Oman et les ports septentrionaux de Fereydounkenar, Noshahr, Astara, Amirabad et Anzali le long du littoral de la mer Caspienne.Shahid Rajaee a été le port le plus actif au cours de la période considérée, avec plus de 53,05 millions de tonnes de marchandises chargées et déchargées dans ce port stratégique situé dans le sud de la province de Hormozgan, enregistrant une croissance de 3,59% par rapport à la même période de l’année dernière. Situé à 23 kilomètres à l’ouest de la ville portuaire de Bandar Abbas, la capitale de la province de Hormozgan, le port de Shahid Rajaee est le plus grand port à conteneurs d’Iran. Plus de la moitié des échanges commerciaux de l’Iran sont effectués à Shahid Rajaee. Le complexe portuaire représente également plus de 85 % de l’ensemble du débit de conteneurs dans le pays.

Source : Iran Financial Tribune

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous