Actu du jour Coface prévoit une reprise mondiale “laborieuse“ en 2015

Coface prévoit une reprise mondiale “laborieuse“ en 2015

WorkersChina-Mardi 27 janvier, Coface a organisé son Colloque Risque Pays à Paris. Selon l’assureur, « l’économie mondiale est sur le chemin d’une reprise progressive. Moins vigoureuse qu’elle n’était avant la crise de 2008, la croissance mondiale suit une accélération continue mais modeste : +3,1% en 2015, après +2,8% en 2014 et +2,7 en 2013. Des légères améliorations sont attendues à la fois dans les pays avancés (de + 1,7 % en 2014 à + 2,1 % en 2015) et dans les pays émergents (de + 4,2 % à + 4,3 %). 

Les Etats-Unis (2,9% de croissance en 2015) peuvent compter sur une croissance tirée par une demande interne robuste. Chute du prix du baril, faible coût de l’énergie conséquence de l’exploitation des gaz de schistes et modération des coûts salariaux profitent aux entreprises. Le secteur automobile tourne à 90% des capacités de production. Le textile, la chimie, les transports présentent des risques modérés aux yeux de l’assureur. Seul le secteur de la métallurgie présente un risque élevé.

En Europe, la reprise de l’investissement n’est pas encore d’actualité

En Europe, l’amélioration est lente mais perceptible. Après -0,4% en 2013 et +0,8% en 2014, Coface escompte une légère reprise (+1,2% en 2015) pour la zone Euro. Globalement, la situation des entreprises européennes s’améliore : « les marges se redressent et les faillites sont en baisse“ même si elles restent élevées dans plusieurs pays dont la France (62 000). La bonne nouvelle vient du Portugal qui retrouve le chemin de la croissance (1,2%). Ces signes d’amélioration sont toutefois insuffisants pour relancer l’investissement dans une Europe confrontée à l’incapacité des Etats à sortir de leur endettement et à la montée des partis hostiles à la construction européenne à l’instar de Syriza en Grèce. Pour éviter le risque déflationniste, l’assureur salue l’action forte de la BCE, une action qui  » ne sera toutefois pas suffisante pour relancer de manière significative l’appétit d’investissement dans l’économie réelle ».

Quand les BRICs deviennent les “6 fragiles“

A quelques exceptions près (Vietnam et Sri Lanka dont les évaluation sont été revues à la hausse), les Emergents sont confrontés au retour des crises dites “traditionnelles“, notamment le groupe des “6 fragiles“ (Brésil, Inde, Indonésie, Turquie, Afrique du Sud, Russie) confrontés au retour des vieux démons :  volatilité des changes, sortie de capitaux. Dette privée à la hausse et ralentissement économique (-3% pour la Russie en 2015) ont déjà conduit l’assureur à revoir à la baisse son évaluation risque pays l’année dernière (dégradation de la Turquie, de la Russie). En Amérique latine, le Venezuela et l’Argentine, interdits de refinancement auprès du FMI, ont trouvé un nouveau prêteur avec la Chine, « pourvoyeur de liquidités » en dernier ressort.

Chine : le risque entreprises augmente

Enfin, la Chine passe sous surveillance négative. Le ralentissement de la croissance chinoise (7% en 2015) fait craindre à l’assureur l’augmentation d’un certain nombre de risques : surcapacités dans divers secteurs dont la métallurgie et la construction. Mais c’est surtout la dette privée (200% du PIB) et l’accélération du crédit bancaire qui inquiète le plus. Si les grands groupes étatiques n’ont guère de difficultés à se financer, les petites et moyennes entreprises du secteur privé n’ont d’autres choix que de se financer, à des coûts très élevés, auprès d’officines dont les pratiques sont peu transparentes. La pratique du “shadow banking“ n’est pas nouvelle mais c’est son ampleur qui inquiète de plus en plus. Alors que les autorités engagent des réformes pour réorienter leur modèle économique vers davantage de consommation et moins d’investissement, « l’endettement colossal des entreprises privées ne pourra plus être systématiquement refinancé » souligne l’assureur. Résultat : des difficultés de paiement sont à craindre.

evaluationRisquepaysrisquessectoChine

Nous reviendrons plus en détail sur ces sujets dans le prochain n° du magazine Classe Export de mars.

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.