Actu du jour DCNS : l’excellence industrielle française

DCNS : l’excellence industrielle française

Shortfin Barracuda 4

C’est l’information économique du mois et peut-être même de l’année. Depuis avant-hier, on ne parle que du contrat colossal décroché par le groupe DCNS auprès du gouvernement australien. Mardi 26 avril, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé l’issue du processus d’appel d’offres de plusieurs années concernant la livraison de 12 sous-marins de nouvelle génération à la marine australienne. C’est donc le Français DCNS qui remporte  ce méga-contrat de 50 milliards de dollars australiens (34 milliards d’euros). Le Français était en concurrence avec des entreprises allemande (TKMS) et japonaise (consortium Mitsubishi et Kawasaki). « La conception des futurs sous-marins fera l’objet de discussions commerciales et débutera cette année » a indiqué le groupe dans un communiqué mardi matin. Pour le gouvernement australien, « la décision a été motivée par la capacité de DCNS à répondre à l’ensemble des exigences du gouvernement australien. Le groupe a notamment su proposer des performances supérieures en matière de senseurs et de furtivité, ainsi que des capacités de projection et d’endurance similaires à celles des sous-marins de la classe Collins. Le gouvernement australien a également pris en considération le prix, le calendrier, l’exécution du programme, la maintenance et l’engagement de l’industrie australienne ». Le contrat comprend, outre des transferts de technologie, la conception et la réalisation de ces 12 bâtiments mais également des activités de maintenance pendant 25 ans, ce qui lie la France à l’Australie pour un demi-siècle! Depuis 48h, les membres du gouvernement français n’en finissent plus de saluer ce contrat « historique », « créateur d’emplois et de développement en France comme en Australie » et qui rappelle au monde entier l’excellence industrielle française. Reste à savoir où seront majoritairement créés ces nouveaux emplois promis : sur les principaux sites (Cherbourg, Brest…) de DCNS et chez ses sous-traitants en France, ou en Australie ? Quoi qu’il advienne, ces 34 milliards vont faire du bien à la balance commerciale de la France.

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.