Actu du jour Brexit : Headoo craint la dévaluation de la livre sterling

Brexit : Headoo craint la dévaluation de la livre sterling

livresterling« Londres a massivement voté pour le “in“, elle n’avait aucune raison économique de partir mais Londres n’est pas la Grande-Bretagne. Il faut respecter le choix des Britanniques ». Joint par téléphone quelques heures après l’annonce du Brexit, Jean Dussetour est abasourdi. Ce chef d’entreprise français passe sa vie entre Paris et Londres où il a créé en mars 2014 Headoo Ltd, une plateforme de “visual marketing“ qui propose des contenus pour les sites de grandes marques internationales (Sunglass Hut, Puma…). « Headoo est une société de droit local, mes employés ont des contrats britanniques, c’est une chance » explique-t-il, « mais ma principale préoccupation est monétaire. Les fluctuations sont monstrueuses. Ce matin, (24 juin, ndlr) la livre a dévissé de près de 10%. Je suis engagé annuellement sur des grilles tarifaires auprès de mes clients qui ne sont pas révisables. Et j’ai encore 6 mois à tenir. Je ne sais pas comment les choses vont évoluer dans les prochains jours. L’existence de ma société n’est pas menacée mais je prévois d’ores et déjà des corrections non négligeables en termes de chiffre d’affaires et de marge ».

S.Etaix

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.