Lettre Internationale Canada Exportations aux É-U: le Mexique passe devant le Canada

Exportations aux É-U: le Mexique passe devant le Canada

782acf50267ca9ed60bf4f9dac391953

Le déficit commercial des États-Unis a augmenté plus que prévu en octobre, du fait notamment d’une hausse des importations associée à un recul des exportations, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

Le solde chroniquement déficitaire des échanges des États-Unis avec le reste du monde s’est établi à 42,6 milliards de dollars, en hausse de 17,8% par rapport à septembre, en données corrigées des variations saisonnières. Néanmoins le déficit avec la Chine a reculé.

Les analystes s’attendaient à ce que le déficit augmente de 14,8% à 41,8 milliards.

Selon l’agence de presse financière Bloomberg, le Mexique a dépassé de Canada comme deuxième exportateur en importance vers les États-Unis, derrière la Chine. Pour les 10 premiers mois de l’année, les exportations canadiennes vers les États-Unis sont en recul de 7,7% par rapport à la période correspondante en 2015, alors que le repli est de seulement 1,6% pour le Mexique.

Ce gonflement du déficit commercial reflète des exportations en légère baisse (-1,8%) à 186,4 milliards de dollars, en dépit de la bonne performance des exportations américaines de services qui ont atteint un record historique à 63,3 milliards de dollars.

 

La force du billet vert a handicapé les exportations. Par ailleurs, les fortes ventes de soja qui avaient, de façon exceptionnelle, dopé les exportations en septembre se sont un peu tassées en octobre.

Autre facteur de l’aggravation du déficit commercial américain, les importations ont augmenté de 1,3% à 229 milliards de dollars.

Elles sont au plus haut depuis août 2015, dopées notamment par une augmentation des importations de produits pétroliers, elles-mêmes au plus haut depuis un an, à la faveur d’une hausse des prix des hydrocarbures.

Sur un an, le déficit commercial américain est en retrait de 2,1%, reflétant un repli de 3,1% des exportations et de 2,9% des importations.

En termes géographiques et en données brutes, le traditionnel déficit avec la Chine a reculé de 4,2% à 31,1 milliards de dollars.

Les exportations américaines vers la Chine ont grimpé de 32,8% à 12,7 milliards de dollars, pour atteindre leur plus fort niveau depuis presque trois ans, notamment à cause des ventes automobiles.

Les importations de produits chinois ont progressé de 4,2% à 43,8 milliards de dollars, au plus haut depuis un an.

Le déficit américain avec l’Union européenne a fortement augmenté en octobre (+29,2%) à 13,1 milliards du fait d’un gonflement des importations (+8,1%) et d’un léger recul des exportations (-1,1%).

Le déficit avec le Royaume Uni a fondu de 155,7% pour ne plus représenter qu’un demi-milliard de dollars, les importations en provenance de ce pays, au plus haut depuis plus d’un an, faisant un bond de 17,8% à 5,1 milliards tandis que les exportations ont reculé de 12,2% à 4,6 milliards.

Le déficit américain a plus que doublé en octobre avec la France (+119,7%). Si les exportations américaines ont diminué de 2% à 2,7 milliards, les importations de produits et services français ont bondi de 25,2% à 4,4 milliards de dollars.

Source : lesaffaires.com

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.