Asie / Pacifique L’entreprise morbihannaise Thalos crée une société soeur à Taiwan

L’entreprise morbihannaise Thalos crée une société soeur à Taiwan

Depuis Ploemeur, Thalos met au point et fournit des solutions de télécommunication et d’aide à la pêche. Plus de 800 bateaux du monde entier sont équipés de l’une ou l’autre de ses innovations. L’entreprise, dont 75 % du chiffre d’affaires est fait à l’export, passe un cap en créant Ocean-Sat, à Taiwan.

« Entre 25 % et 30 % des bateaux que nous équipons sont dans la zone Asie. Il s’agit essentiellement de clients pêche. Nous travaillions avec un distributeur depuis des années mais son groupe a connu des difficultés financières à partir de l’été 2017. Il nous a fallu agir rapidement« , relate Pierre Monfort, dirigeant de Thalos.

HolSat, la holding qui détient Thalos (elle-même propriété des dirigeants de l’entreprise morbihannaise), a donc décidé de créer une nouvelle entité à Taïwan : Ocean-Sat, qui a été inaugurée en début d’année. L’objectif est double : continuer à opérer le service pour les clients de Thalos et permettre un déploiement plus large des solutions et des services.

Une transition assurée

Pour mener à bien ces missions, Ocean-Sat emploie dix personnes, recrutées parmi les salariés de son ancien distributeur. « Des gens qualifiés et performants, que nous connaissons bien« , note Pierre Monfort.

Première satisfaction pour le dirigeant morbihannais : « Il n’y a eu aucun départ de clients. Au contraire, nous connaissons une hausse des affaires et nous sommes déjà au-dessus de nos prévisions. »

Un management culturellement différent

Si Thalos travaille avec les Taïwanais depuis 2003, ce qui est nouveau c’est le management. « Là-bas, le fonctionnement est traditionnellement très hiérarchisé, avec des procédures d’approbation très codifiées. Pour eux, c’est la découverte d’une grande liberté, on leur demande de faire preuve de créativité… Et pour nous, il s’agit d’apprendre à signer avec des sceaux !« , sourit Pierre Monfort, qui garde un excellent souvenir de l’inauguration de l’entreprise, en présence des grands clients.

« Cette filiale est notre tête de pont pour nous développer en Asie. Nous visons un chiffre d’affaires de 1,2 à 1,5 M€ sur la première année« , annonce le dirigeant de Thalos, dont le chiffre d’affaires est de plus de 7 M€.

Thalos veut gagner en visibilité

Autre axe de développement pour l’entreprise morbihannaise : gagner en visibilité. Pour cela, une responsable marketing a été recrutée en début d’année 2018. Parmi ses missions : le lancement d’un site Internet, dans les mois à venir, et l’homogénéisation de la communication interne et externe et les diffusions presse en Asie, en Europe et en France. « Il s’agit notamment d’intégrer Taiwan dans notre stratégie de communication interne et externe et de revoir le positionnement de Thalos« , précise Delphine Robinet, responsable marketing chez Thalos.

Outre la communication et le marketing, Thalos a récemment renforcé ses effectifs dans ses services comptables et logistiques. L’entreprise a aussi recruté un ingénieur développeur dans le domaine des systèmes d’informations géographiques.

 

Source : Bretagne Economique

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.