254 - Dossier Transport Les ambitions d’ADP dans le cargo

Les ambitions d’ADP dans le cargo

 

Certification CEIV « Fresh », développement de l’offre foncière, promotion des capacités soute et des vols tout cargo… Si la feuille de route d’ADP risque d’être freinée par le Covid-19 cette année, elle confirme l’importance du fret et apporte de la visibilité à sa communauté aéroportuaire ainsi qu’à ses clients chargeurs.

 

Chargement de fret avion cargo

Chargement de fret avion cargo                             ©  Zoo Studio Groupe ADP Studio

En 2019, les tonnes-kilomètres transportées par aérien se sont contractées de 3,3 %. Selon IATA, plusieurs facteurs expliquent ce repli dont « la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, la détérioration du commerce mondial et le ralentissement généralisé de la croissance économique ». L’espoir d’un rebond en 2020 est aujourd’hui fragilisé par l’épidémie de Covid-19 devenue mondiale et sera sans doute reporté à 2021.

Tranchant avec les hausses de 9,7 % en 2017 et de 3,4 % en 2018, la baisse du fret aérien l’an passé rejaillit diversement sur l’activité cargo avionnée et poste des aéroports. En Europe, cette évolution amplifiée par les incertitudes autour du Brexit s’est traduite par un recul de 3,9 % des tonnages à Francfort (2,13 MT), de 9 % à Amsterdam-Schiphol (1,57 MT) et de 6,6 % à Londres-Heathrow (1,59 MT). Paris-CDG a mieux résisté avec un repli de 2,5 % (2,1 MT) et conserve sa 2e place sur le continent. Dans le top 5 européen, seul Leipzig-Halle progresse de 1,4 % (1,23 MT) tandis que Liège s’est distingué par un bond de 3,6 % (902 480 T).


Démarches qualité « CEIV »

Pour maintenir ses positions voire reprendre le leadership à Francfort, la stratégie fret d’ADP se fixe plusieurs objectifs au cours des prochaines années. Croisant les programmes d’amélioration continue initiés par IATA, Roissy-CDG ambitionne de devenir le 1er aéroport certifié CEIV Fresh. Ce système de management de la qualité destiné aux produits périssables a déjà fait l’objet de plusieurs réunions et un 1er groupe de travail, ouvert à toutes les entreprises intéressées, a été constitué pour engager la démarche en 2020.

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés

– Pour vous logger : cliquez ici

– Pour vous abonner : cliquez ici

POUR OBTENIR LE MAGAZINE PDF, CLIQUEZ ICI

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous