254 - Dossier Transport Logistique fluviale pour les JO Paris 2024

Logistique fluviale pour les JO Paris 2024

 

Les JO Paris 2024 se présentent comme les premiers jeux à neutralité carbone. Fils conducteurs de la candidature de Paris, la Seine et le transport fluvial sont au cœur de ce challenge.

 

Une fois le choix du Comité international olympique arrêté, la ville lauréate est engagée dans une course contre la montre pour aménager ses installations sportives et d’hébergement pour les athlètes. En bordure de Seine sur les communes de Saint-Denis, l’Ile-Saint-Denis et Saint-Ouen-sur-Seine, l’achèvement du futur village olympique et paralympique de Paris est prévu le 1er mars 2024. Piloté par la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), le chantier a débuté le 4 novembre 2019. Il représente 900 000 tonnes de matériaux à approvisionner et, sur 48 mois, le déblaiement d’environ 500 000 tonnes de gravats et terres parfois à retraiter. Pour le transport de ces 1,4 Mt, Solideo, Haropa-Ports de Paris et Voies navigables de France (VNF) ont signé une convention le 21 janvier qui prévoit le recours au transport fluvial en priorité.

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés

– Pour vous logger : cliquez ici

– Pour vous abonner : cliquez ici

POUR OBTENIR LE MAGAZINE PDF, CLIQUEZ ICI

 

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous