Actus Attentats : des conséquences économiques surtout pour le tourisme

Attentats : des conséquences économiques surtout pour le tourisme

Baisse de fréquentation touristique, consommation qui s’érode, investissements différés… Les attentats de Paris font naître des inquiétudes pour l’économie française, alors que les entreprises et les ménages semblaient avoir repris confiance, au vu des chiffres de croissance annoncés vendredi. Finie l’atonie économique née la crise de 2008 : « Nous sommes entrés dans une nouvelle phase » de croissance, assurait avant le week-end le ministre des Finances Michel Sapin, confirmant une hausse du produit intérieur brut « d’au moins 1,1% » en 2015 et de « 1,5% » en 2016. Un optimisme remis en cause par la série d’attaques meurtrières survenues vendredi soir. Après les attentats de janvier, certains chefs d’entreprises s’étaient déjà inquiétés d’un risque de ralentissement. Or le premier trimestre a été marqué par une croissance forte (+0,7%), avec une consommation élevée. « Les phénomènes macroéconomiques l’avaient emporté », souligne M. Ferrand. Les comportements, cette fois-ci, pourraient toutefois être différents. Ne serait-ce que parce que les attentats de vendredi – les plus meurtriers jamais menés sur le sol français – ne sont plus les premiers, et font planer le doute sur la capacité de la France à empêcher de nouvelles attaques. Parmi les motifs de préoccupation : le tourisme, qui pèse pour près de 8% du PIB en France, avec 83,7 millions de visiteurs étrangers en 2014. « Ce qui nous inquiète, ce sont les clients qui venaient normalement pour les fêtes », reconnaît Evelyne Maes, présidente de l’UMIH 75, organisation patronale de l’hôtellerie-restauration.

Source :  latribune.fr

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.