Actus Nouveau modèle de pharmacie low-cost au Chili : des médicaments jusqu’à 70% moins cher

Nouveau modèle de pharmacie low-cost au Chili : des médicaments jusqu’à 70% moins cher

Pharmacie Populaire de la commune Recoleta de Santiago ©theclinic.cl

Pharmacie Populaire de la commune Recoleta de Santiago

Au Chili il existe de grandes disparités concernant l’accès à la santé pour tous. Ces inégalités sont géographiques mais aussi financières. Tout est très cher : les consultations médicales, les médicaments etc. Cela résulte que l’accès à la santé se détermine par l’aspect financier : selon l’argent qu’une personne détient elle pourra s’offrir le luxe de se soigner ou non. Le système de santé chilien est unique au monde, c’est le seul pays où la sécurité sociale est à but lucratif.
En 2015, 92,1% du marché des pharmacies est détenus par seulement 3 grandes chaînes (Cruz Verde, Farmacias Ahumadas et Salcobrand) : on assiste à un marché complètement oligopolistique. Il paraît donc compliqué de s’attaquer à ces trois grands.
Néanmoins, le pays est en train de vivre une grande polémique. Une solution drastique à ces problèmes d’inaccessibilité aux médicaments est apparue récemment : l’ouverture le 6 novembre dernier de la première pharmacie populaire. Cette initiative vient du maire de la commune Recoleta de Santiago, la capitale, proposant des médicaments jusqu’à 70% moins chers que les pharmacies traditionnelles.
En effet, cela est possible grâce à la réduction d’intermédiaires dans le processus d’achat des médicaments et des horaires d’attention à la clientèle beaucoup moins flexibles (lundi, mercredi et vendredi de 12h à 16h).  Le gouvernement est en train d’évaluer comment appuyer ce projet révolutionnaire pour les chiliens. Déjà 126 pharmacies populaires ont prévu d’ouvrir prochainement.

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.