Actus UE / Corée : à qui profite l’ALE ?

UE / Corée : à qui profite l’ALE ?

Le 1er juillet 2016 a marqué les 5 ans de la mise en place de l’accord de libre-échange (ALE) conclu entre l’Union européenne et la Corée du Sud. A qui profite-t-il ? A en croire un récent rapport du 30 juin 2016 de la Commission européenne, cet accord fonctionne plutôt bien, et dans les deux sens. En effet, les exportations européennes de marchandises à destination de la Corée ont augmenté de 55% (chiffres arrêtés en 2015 par rapport aux 12 mois qui ont précédé l’entrée en vigueur de l’accord). Dans le même temps, les exportations coréennes ont elles aussi progressé, mais dans une moindre mesure, ce qui s’explique en partie par la faible demande européenne sur cette période. « Si l’on observe toutefois l’évolution du commerce bilatéral de marchandises libéralisé en tout ou partie par l’ALE, la situation semble bien plus favorable pour la Corée, qui affiche une hausse de 35 % des exportations de marchandises totalement libéralisées et de 64 % des exportations de marchandises partiellement libéralisées à destination de l’Union ». Au total, et pour se repositionner dans une perspective européenne, « le déficit commercial de 7,6 Mds d’euros de l’UE avec la Corée avant l’entrée en vigueur de l’ALE s’est transformé en excédent commercial de 7,3 Mds d’euros durant la quatrième année de l’accord » souligne le rapport. Il semblerait donc que l’ALE profite aussi bien aux Coréens qu’aux Européens ! Mais tout n’est pas parfait : certains problèmes persistent (mesures sanitaires et phytosanitaires, droits de la propriété intellectuelle, protection des indications géographiques par exemple). Les deux partenaires maintiennent leurs discussions afin « de parvenir à des résultats équilibrés et mutuellement acceptables ».

 

 

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.