Actus Coface annonce de nouvelles dégradations Pays

Coface annonce de nouvelles dégradations Pays

L‘évaluation de la Grande-Bretagne est dégradée en A3

L‘évaluation de la Grande-Bretagne est dégradée en A3

Dans sa dernière étude du 17 octobre, l’assureur français Coface annonce de nouvelles dégradations d’évaluations pays, provoquées par le choc du Brexit et la chute des revenus pétroliers. « Malgré l’historique accord de l’OPEP sur un quota de production, le Brent ne devrait connaître qu’une progression limitée, de 44 USD cette année à 51 USD en 2017 » avance l’assureur, « le rééquilibrage entre l’offre et la demande n’est pas pour demain ». Cette situation conduit Coface à dévaluer plusieurs pays dépendants des matières premières.

Oman (B) doit faire face à une sévère baisse des dépenses publiques ayant un impact sur l’investissement. Confrontée à une chute importante des productions de gaz naturel et de pétrole brut aggravée par l’arrivée à maturation des champs pétrolifères et par les travaux de maintenance des sites, Trinité et Togabo est dévaluée en B. Le Nigéria (D) affiche une récession et connaît une contraction des réserves de devises étrangères affectant la production industrielle. Enfin, la Mongolie (D) est affectée par le ralentissement chinois (90% de ses débouchés) et la faiblesse des cours des matières premières. Le pays est au bord d’une crise de balance des paiements. Enfin, l’évaluation de la Grande-Bretagne est dégradée (A3), sur fond d’incertitude autour du Brexit. Coface prévoit une croissance limitée pour le Royaume-Uni à 0,9% pour 2017. Au-delà du Brexit, l’assureur se montre inquiet pour la santé d’une douzaine de banques européennes, en particulier italiennes et allemandes.

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.