Actus Levée du protectionniste à l’import en Turquie : quel impact ?

Levée du protectionniste à l’import en Turquie : quel impact ?

La « RUSF » (Resource Utilisation Support Fund) prévoyait une taxation de 6% des biens importés en Turquie. Sa levée, depuis avril 2015, devrait relancer les importations étrangères et les investissements, même si l’impact global sur la croissance du pays restera limité. Cet assouplissement douanier génèrera de vraies opportunités à saisir pour les exportateurs, qu’Euler Hermes évalue à 20,2 mds$ en 2015 et 2016. Les entreprises russes, chinoises et allemandes seront les premiers bénéficiaires (ils représentent 20% des imports turcs). La Turquie tient le rôle d’une plateforme régionale entre l’Europe et le Moyen-Orient. Elle est donc souvent utilisée comme un intermédiaire, vers des marchés plus risqués comme l’Irak, qui est le 2e marché export de la Turquie. « La Turquie est un marché en croissance intéressant pour les entreprises françaises mais la vigilance reste de mise dans un pays où le risque de non-paiement devrait croître de +10% cette année, pesant donc sur les probabilités de défaillances de ses partenaires commerciaux », prévient Ludovic Subran, chef économiste d’Euler Hermes.

Source :  eulerhermes.fr

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.