Actus Dossier Technique OEA

Dossier Technique OEA

OEA

OEA : portrait type

Qu’ont en commun le fabricant de poussette Babyzen (Pme de 120 personnes, Aix-en-Provence), la coopérative Entremont Alliance (Filiale du Goupe Sodiaal), la centrale d’achat Gifi Diffusion (Eti de 325 personnes, à Villeneuve sur Lot), le producteur et négociant en vins Maison Louis Latour (Pme de 103 salariés, à Beaune), les fromageries Papillon (Pme de 95 salariés, à St Jean du Bruel ), la marque de prêt-à-porter masculine Brice (Eti de 1070 salariés, à Roubaix), les laboratoires Gilbert (Pme de 423 salariés, à Hérouville Saint Clair) et l’organisateur de transport fluvio-maritime Logirhône (Pme de 20 personnes, à Portes-les-Valence) ? Réponse : Ils sont tous détenteurs du statut Opérateur Economique Agréé (OEA).

Créé le 1er janvier 2008 par la Commission européenne en réponse aux exigences américaines de sécurisation des chaînes logistiques internationales suite aux attentats du 11 septembre 2001, l’OEA a fêté son huitième anniversaire le 1er janvier 2016. Ce label qualité atteste d’une démarche volontaire et partenariale de l’entreprise avec la douane. « Il permet de garantir aux administrations douanières européennes ainsi que pour l’ensemble des acteurs du commerce international, de la fiabilité de l’entreprise en matière de respect de la réglementation douanière et dans le domaine de la sécurité-sûreté » explique-t-on à la Direction générale des douanes et droits indirects( DGDDI). Bref, il permet à l’administration douanière de reconnaître les entreprises les plus fiables, lesquelles en contrepartie de leurs efforts de transparence, bénéficient d’un traitement privilégié : moins de contrôles, plus de facilités. Objectif : faire du business de manière plus fluide dans les grandes zones partenaires de  l’Union européenne (Etats-Unis, Japon, Chine…) qui reconnaissent ce statut.

1390 entreprises OEA

1390 entreprises tricolores se sont vues décerner ce label qualité estampillé par les douanes françaises. Mais qui sont-elles? De quels secteurs d’activité viennent-elles ? Quelles sont leurs pratiques logistiques ? Leurs préoccupations premières ? Comment sont-elles organisées ?… Dresser un “portrait type” de l’entreprise labellisée OEA relève de la gageure, tant les données statistiques ont leurs limites. Souvent, une société qui demande son statut l’obtient pour son siège social, bien que ses opérations de commerce international (importations/exportations) sont réalisées à partir de ses différents sites de production régionaux, ce qui rend les données de provenance géographique toutes relatives… Des nombreux témoignages recueillis lors de notre enquête, nous pouvons retirer au moins un enseignement : toutes les entreprises OEA partagent une même volonté, à savoir maintenir une longueur d’avance sur leurs concurrents, qu’ils soient français ou internationaux.

 

Enquête réalisée par Sylvain Etaix

Contenu du dossier :

  • OEA portrait type p9
  • Les entreprises OEA évoluent dans leur comportement prudentiel p10
  • 3 niveaux de certification OEA p11
  • Les compagnies d’assurance aiment les OEA ! p12
  • Terrorisme : Renforcement du contrôle des marchandises p12
  • Le chocolat certifié ! p13
  • Témoignages d’OEA : Mapaero p14
  • Témoignages d’OEA : Gabriel Boudier p14
  • 1390 OEA : d’où viennent-ils ? p16
  • Les Laboratoires Gilbert ont obtenu leur certification OEA Full en décembre 2015 p17
  • Agenda de l’O.D.A.S.C.E.

Dossier Technique OEA
Dossier du magazine 233 - janvier février 2016
PDF feuilletable en ligne
Prix: €3.00


Ce dossier est réservé aux abonnés| Pour vous abonner : cliquez ici | Pour vous logger : cliquez ici

Advertisement

Abonné Magazine

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.